Societal | Sondage IPSOS – Observatoire sociétal du médicament : un socle de confiance solide malgré une image encore fragile
Génotoul Sociétal Éthique & Biosciences Enjeux sociétaux liés à la génomique et aux biotechnologies
Génotoul Sociétal Éthique & Biosciences Enjeux sociétaux liés à la génomique et aux biotechnologies
2707
post-template-default,single,single-post,postid-2707,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Blog

Sondage IPSOS – Observatoire sociétal du médicament : un socle de confiance solide malgré une image encore fragile

  |   Actualités

Un sondage réalisé par l’IPSOS pour le LEEM, organisation professionnelle des entreprises du médicament opérant en France, révèle les résultats de la 8ème vague de l’Observatoire sociétal du médicament.

“L’enquête dresse un bilan contrasté entre, d’un côté un regain de confiance dans le médicament et dans la place qu’occupent les entreprises du médicament au sein du système de santé, et d’un autre côté une détérioration des items d’éthique et de transparence.

Pour près de 8 Français sur 10, les entreprises du médicament sont des acteurs essentiels du système de santé, en particulier dans la recherche contre la maladie et la découverte de nouveaux traitements. Elles sont perçues comme utiles (85 %), à la pointe du progrès (78 %) et à la pointe de la recherche de nouveaux traitements (77 %).

Après une baisse continue depuis 2015 (8 points sur la période 2015 – 2017), le niveau de confiance dans les médicaments se stabilise. 8 Français sur 10 ont confiance dans les médicaments en général (77 %) et d’autant plus dans les médicaments qu’ils prennent (83 %). Mieux, cette confiance se “densifie” avec une forte progression des Français ayant “tout à fait confiance” dans les médicaments (+ 9 points, à 15 %), et ce quel que soit l’âge ou la profession. Ce niveau de confiance atteint même 84 % chez les patients chroniques.

Même tendance pour les vaccins. Après la baisse symptomatique constatée en 2016 vis-à-vis des vaccins à 69 % de confiance, le niveau de confiance dans les vaccins progresse à nouveau cette année à 71 % dont 22 % de tout à fait confiance. Dans la continuité de ces résultats, le rapport bénéfices/risques associé aux vaccins rebondit : 52 % des Français considèrent désormais que les vaccins présentent plus de bénéfices que de risques pour la santé. Un rebond d’autant plus marquant que son niveau le plus élevé se situe dans la population des 25-34 ans (49 %, soit une augmentation de 18pts), population au sein de laquelle les jeunes parents sont les plus présents donc les premiers concernés.

Malgré de bons résultats sur les items liés au médicament lui-même, l’image des entreprises du médicament reste mitigée : seule une petite majorité de Français (51 %) considère aujourd’hui qu’elles sont crédibles. […] L’éthique et la transparence sont aussi des domaines sur lesquels les entreprises du médicament sont toujours très mal évaluées : 34 % seulement des Français pensent que les entreprises du médicament sont éthiques et 16 % qu’elles sont transparentes. Toutefois, cette nouvelle vague de l’enquête annuelle du Leem se caractérise par une légère remontée du niveau de confiance des Français dans les entreprises du médicament (+ 2pts) à 49 % (55 % chez les patients chroniques) dans un contexte d’évolution positive favorable à tous les secteurs.

Aujourd’hui, près de 7 Français sur 10 aimeraient connaitre le niveau de risque qu’ils ont de développer des maladies par l’analyse de leur profil génétique. […] Les Français s’interrogent aussi sur l’accès aux innovations. Celui-ci est considéré comme facile aujourd’hui par une courte majorité de Français (53 %) mais ils anticipent davantage de difficultés pour y accéder dans 5 ans : seuls 51 % considèrent en effet qu’il sera plus facile d’avoir accès aux médicaments les plus innovants.”


Pour en savoir plus