Title Image

Blog

Rapport d’information – Les femmes et les sciences

  |   Actualités

Le rapport d’information n° 1016 sur les femmes et les sciences a été déposé par la Délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, le jeudi 31 mai 2018. Si la question de l’égalité entre les femmes et les hommes est un enjeu global, la Délégation a souhaité s’interroger plus spécifiquement sur la place des femmes dans les sciencesIls ont concentré leurs travaux sur les sciences dites « dures », leurs travaux montrant que les difficultés y étaient à la fois plus fortes et plus durablement installées.

Un état des lieux le plus complet possible a été mené afin d’identifier des pistes et leviers d’action. En termes de méthode, des tables rondes, des auditions et un déplacement ont été réalisés, avec le souhait de mobiliser plus largement la société, d’entendre des points de vue différents, et d’associer les concitoyens. Dans cette démarche participative, une consultation citoyenne sur le thème des femmes et des sciences a été ouverte. Cela a permis de recueillir de nombreuses contributions et d’enrichir les réflexions. L’intégralité des réponses figure en annexe de ce rapport.

Il ressort de ce rapport un constat alarmant montrant que les femmes occupent une place bien trop réduite dans les sciences et que malgré des avancées, la situation n’évolue que très lentement, voire présente parfois un certain recul. C’est le cas dans les sciences informatiques alors même que les enjeux des codes, algorithmes et intelligence artificielle vont déterminer grandement notre société demain. Ces mutations peuvent être tout autant bénéfiques que désastreuses pour l’égalité entre les femmes et les hommes ; en tout cas, elles ne sauraient être neutres.

De l’enseignement secondaire à la vie professionnelle, les femmes sont en effet moins présentes dans les secteurs scientifiques. Malgré une meilleure réussite scolaire en moyenne que les garçons, leurs choix d’orientation les cantonnent dans certaines filières et, corrélativement, dans certains secteurs de l’économie, souvent les moins porteurs en termes de rémunération et de carrière. Plus précisément dans le monde du travail, le secteur scientifique ne fait pas exception et on y retrouve les mêmes inégalités – parfois même plus accentuées – que dans d’autres secteurs. Ces écarts se retrouvent aussi dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Ce constat n’est toutefois pas propre à la France, les mêmes écarts apparaissant dans la plupart des pays de l’Union européenne.

Cette situation pâtit de la persistance de stéréotypes de genre, présents dans l’éducation, la formation, le monde du travail mais aussi plus généralement dans notre société. Pour mettre un terme à cette dynamique contraire aux valeurs d’égalité et de mixité, il est proposé d’engager des actions volontaristes à chaque étape du parcours, en commençant par l’école. Ce rapport présente ainsi 23 recommandations afin de remédier à cette situation.


Pour en savoir plus : Assemblée nationale – Rapport d’information