Title Image

Blog

Publication – Une étude conceptuelle interdisciplinaire de l’intelligence artificielle pour aider les pratiques d’évaluation bénéfices-risques

  |   Actualités

La Chaire UNESCO « Éthique, Science et Société », portée par l’Université Fédérale de Toulouse, vise entre autres à constituer un réseau d’excellence régional, européen et international, tout en y associant une activité de recherche et de publication scientifique sur des thématiques complémentaires.

Le groupe de travail sur le thème de l’Éthique du numérique et de la robotique a ainsi réalisé une publication intitulée : “Une étude conceptuelle interdisciplinaire de l’intelligence artificielle (IA) pour aider les pratiques d’évaluation bénéfices-risques”.

Résumé

“Nous proposons une analyse approfondie des concepts existants de l’IA issus de différentes disciplines : la psychologie et l’ingénierie abordent la notion d’intelligence, tandis que l’éthique et le droit entendent réguler les innovations de l’IA. L’objectif est d’identifier des notions communes ou divergentes à prendre en compte pour qualifier les systèmes d’IA. Les concepts pertinents sont intégrés dans une matrice destinée à aider à définir plus précisément quand et comment les outils informatiques (programmes ou dispositifs) peuvent être qualifiés d’IA, tout en mettant en évidence les caractéristiques essentielles pour servir une évaluation technique, éthique et juridique spécifique aux défis du développement de l’IA. Certaines adaptations de notions existantes des caractéristiques de l’IA sont proposées. La matrice est un modèle conceptuel basé sur les risques conçu pour permettre une qualification empirique, flexible et évolutive des technologies d’IA dans la perspective des pratiques d’évaluation bénéfices-risques, de la veille technologique et de la conformité réglementaire : elle offre un outil de réflexion structuré pour les parties prenantes du développement de l’IA qui sont engagées dans une recherche et une innovation responsables.”

Auteurs : Gauthier Chassang, Mogens Thomsen, Pierre Rumeau, Florence Sèdes et Alejandra Delfin

Cette Chaire UNESCO est placée sous la responsabilité d’Emmanuelle Rial-Sebbag, Directrice de recherche au CERPOP, Responsable de l’équipe BIOETHICS et Responsable scientifique de la Plateforme Ethique et Biosciences (Genotoul Societal) ; sont également impliqués Gauthier Chassang, Responsable opérationnel de la Plateforme, et Mogens Thomsen, Membre.


Pour en savoir plus :