Title Image

Blog

Publication – Recommandations sur l’édition du génome humain

  |   Actualités

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de publier, le 12 juillet 2021, plusieurs rapports portants sur l’édition du génome humain.

L’application récente d’outils, tels que CRISPR-Cas9, pour éditer le génome humain dans le but de traiter ou de prévenir une maladie et les lacunes de notre compréhension scientifique, en plus de certaines des applications proposées de l’édition du génome humain, soulève des questions éthiques qui ont mis en évidence la nécessité d’une surveillance solide dans ce domaine. En décembre 2018, l’OMS a créé un comité consultatif d’experts mondial et multidisciplinaire (le Comité consultatif d’experts sur l’élaboration de normes mondiales pour la gouvernance et la surveillance de l’édition du génome humain, ci-après dénommé le Comité) pour examiner les enjeux scientifiques, éthiques, sociaux et juridiques associés à l’édition du génome humain (somatique, germinal et héréditaire).

Le cadre de gouvernance sur l’édition du génome humain, ainsi que les recommandations du Comité, forment un ensemble de deux publications qui fournissent des conseils et des recommandations sur les mécanismes de gouvernance institutionnels, nationaux, régionaux et mondiaux appropriés pour l’édition du génome humain. Un document de position sur l’édition du génome humain fournit un résumé de ces deux publications.

Le Comité a produit une série de recommandations dans neuf domaines distincts :

    1. Leadership de l’OMS et de son Directeur général
    2. Collaboration internationale pour une gouvernance et une surveillance efficaces
    3. Registres d’édition du génome humain
    4. Recherche internationale et voyages médicaux
    5. Recherches et autres activités illégales, non enregistrées, contraires à l’éthique ou dangereuses
    6. Propriété intellectuelle
    7. Éducation, engagement et autonomisation
    8. Valeurs et principes éthiques à l’usage de l’OMS
    9. Examen des recommandations


Pour en savoir plus : Organisation Mondiale de la Santé