Societal | Publication – La régulation publique des centres de ressources biologiques, le cas des tumorothèques
Génotoul Sociétal Éthique & Biosciences Enjeux sociétaux liés à la génomique et aux biotechnologies
Génotoul Sociétal Éthique & Biosciences Enjeux sociétaux liés à la génomique et aux biotechnologies
1898
post-template-default,single,single-post,postid-1898,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Blog

Publication – La régulation publique des centres de ressources biologiques, le cas des tumorothèques

  |   Actualités

Cet ouvrage intitulé “La régulation publique des centres de ressources biologiques, le cas des tumorothèques” est une réflexion croisée autour de la constitution, du financement et de la valorisation des collections de tumeurs en France, pour une meilleure efficience des recherches contre le cancer.

Le traitement et l’étude du cancer nécessitent de collecter et conserver des tissus malades et ainsi constituer des collections qui serviront d’abord au patient lui-même, ensuite éventuellement à la recherche. La mise à disposition, à destination des chercheurs, des échantillons et des données relatives au patient, constitue un maillon indispensable à l’avancée des protocoles de soin, en permettant particulièrement de tester des biomarqueurs pour la prévention et le diagnostic.

Cet ouvrage analyse la manière dont est valorisée la ressource essentielle pour la recherche que constituent les éléments biologiques humains, principalement les tissus tumoraux et les données personnelles associées. Dès l’origine, les collections structurées de tumeurs (« tumorothèques ») ont occupé une place importante parmi les biobanques. Depuis une dizaine d’années, ces collections font l’objet d’un encadrement législatif qui protège différents intérêts, mais qui détermine aussi le moyen d’un standard commun de conservation et de circulation.

C’est pourquoi la question redoutable de la « valorisation » des collections et, concrètement, de leur régulation ou de leur gouvernance est abordée du point de vue du droit, de l’économie et de la sociologie.

L’ouvrage s’organise autour de trois moments : d’abord, une description (sous forme de décomposition-reconstruction) des échantillons et des collections, puis l’étude des intérêts en jeu pour ces collections (économiques et sociétaux) ; enfin, l’examen des différents moyens possibles pour mettre à disposition, patrimonialiser et valoriser ces collections de ressources biologiques humaines.

Sous la direction de Xavier Bioy, Professeur à l’Université Toulouse I Capitole – Faculté de droit, Centre d’études et de recherches constitutionnelles et politiques, cet ouvrage a également mobilisé des membres de la Plateforme Ethique et Biosciences (Genotoul Societal) dont :

  • Anne Cambon-Thomsen, Fondatrice
  • Emmanuelle Rial-Sebbag, Responsable
  • Laurence Mabile, Membre

[Cet ouvrage est issu des actes du colloque tenu à l’Université Toulouse I Capitole les 29 et 30 mai 2017.]


Pour en savoir plus :