Societal | Présentations disponibles du Séminaire – Blockchain et Santé: Perspectives d’applications et enjeux juridiques
Génotoul Sociétal Éthique & Biosciences Enjeux sociétaux liés à la génomique et aux biotechnologies
Génotoul Sociétal Éthique & Biosciences Enjeux sociétaux liés à la génomique et aux biotechnologies
2607
post-template-default,single,single-post,postid-2607,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Blog

Présentations disponibles du Séminaire – Blockchain et Santé: Perspectives d’applications et enjeux juridiques

  |   Actualités

Un séminaire intitulé “Blockchain et Santé: Perspectives d’applications et enjeux juridiques” a été organisé dans le cadre des séminaires de la Fédération de recherche interdisciplinaire (IFERISS) le 12 octobre 2018 à Toulouse.

Les présentations des intervenants sont désormais disponibles sur le site internet de l’IFERISS :

  • La blockchain, éléments d’explication et de vulgarisation, Philippe MARRAST, CERTOP-IRIT UT3, IFERISS
  • Enjeux juridiques et cas d’applications dans la santé, Isabelle POIROT-MAZERES, IMH-UT1, IFERISS
  • Des applications potentielles de la technique blockchain pour la recherche : des perspectives de conformité au Règlement Général de Protection des Données (RGPD)?, Gauthier CHASSANG, équipe 4 UMR 1027 Inserm, en collaboration avec Jérôme BERANGER, équipe 4 UMR 1027 Inserm

Résumé

Très souvent corrélée aux crypto-monnaies, la blockchain apparaît désormais comme l’une des technologies les plus susceptibles d’accompagner les mutations du système de santé en apportant plus de fluidité, de sécurité et de flexibilité dans la gestion des données de santé. Si elle reste encore aujourd’hui à un stade expérimental dans tous les domaines (banques, énergie, assurance, santé, …), elle ouvre de nouvelles perspectives par sa capacité à optimiser la gestion et l’exploitation des données et à garantir la sécurité et l’authenticité des transferts. Pour l’instant, les manifestations en santé demeurent théoriques mais les applications pratiques se profilent, porteuses d’améliorations importantes, notamment concernant la traçabilité des médicaments, la recherche et les essais cliniques ou le dossier patient.

Les grands principes structurants de la blockchain s’avèrent en effet précieux en santé : transparence et traçabilité, absence d’intermédiaire et gestion décentralisée par échanges de pair-à-pair, impossibilité de falsification ou de fraude. Elle n’en pose pas moins d’importantes questions techniques et juridiques, d’autant plus nécessaires à évoquer que rares sont ceux qui comprennent comment elle fonctionne, quels en sont les usages possibles, les avantages ou les risques intrinsèques.
Cette rencontre est ainsi l’occasion d’envisager un objet juridique encore mal identifié, appelé à s’imposer en santé. Pour ce faire, des spécialistes de disciplines différentes croiseront leurs analyses et tenteront de répondre aux interrogations que commence à susciter la blockchain en santé.

Ce séminaire a été organisé en collaboration avec l’Institut Maurice Hauriou et le Master 2 Droit de la santé et de la Protection sociale – Université Toulouse 1 Capitole. Il a réuni des chercheurs, des doctorants et des professionnels intéressés.

[Avec la participation de Gauthier Chassang, Co-responsable de la Plateforme Ethique et Biosciences (Genotoul Societal)]


Pour en savoir plus :