Societal | Atelier – Sciences et croyances : sciences médicales et sciences humaines et sociales, le 29 mars à Toulouse
Génotoul Sociétal Éthique & Biosciences Enjeux sociétaux liés à la génomique et aux biotechnologies
Génotoul Sociétal Éthique & Biosciences Enjeux sociétaux liés à la génomique et aux biotechnologies
1921
post-template-default,single,single-post,postid-1921,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-3.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Blog

Atelier – Sciences et croyances : sciences médicales et sciences humaines et sociales, le 29 mars à Toulouse

  |   Actualités

La Plateforme Ethique et Biosciences (Genotoul Societal) organise chaque année des ateliers thématiques de réflexion éthique, qui font intervenir des spécialistes du domaine puis laissent place à un débat avec les participants visant à encourager la réflexion et les échanges. Ils sont en priorité destinés à la communauté scientifique mais restent ouverts au grand public.

La thématique de cette année 2018 “Sciences et croyances : enjeux éthiques de la construction des connaissances scientifiques” s’organise en 3 volets de la manière suivante :

  • Volet 1: “Sciences médicales et sciences humaines et sociales”, le 29 mars
  • Volet 2 : “Sciences agronomiques”, le 3 mai
  • Volet 3 : “Communication, (in)formation et éducation scientifique”, le 21 juin

Résumé (Volet 1) :

L’atelier de réflexion éthique de la plateforme permet une discussion ouverte entre des personnes du monde scientifique, universitaires et chercheurs, des professionnels et plus largement le public. Il s’agit de confronter savoir et croyance. Le public n’a pas toujours un accès à des connaissances scientifiques validées parce que dans notre monde très médiatisé des informations de toute nature circulent. L’internet offre un support idéal à des groupes de pression qui expriment des théories remettant en question les acquis, les pratiques et les choix. Les comportements évoluent en s’appuyant sur de nouvelles croyances.

Sur le thème des sciences médicales et sciences humaines et sociales, nous nous proposons de réfléchir et discuter sur deux sujets polémiques l’un sur la vaccination sera introduit par le Dr Patrice Massip infectiologue et l’autre sur le transhumanisme pour lequel le Pr Jean-Yves Goffi philosophe, présentera le point de vue de sciences humaines.

L’éclairage donné par le docteur Massip « Vaccin, vaccination et éthique » ouvrira un champ de discussion très large puisque la vaccination a apporté de grands progrès pour la santé des populations et conduit à la disparition de certaines maladies parce qu’elle était appliquée de manière collective. La vaccination est maintenant contestée à titre individuel et les craintes sur les risques liés à l’utilisation des vaccins, régulièrement pointés du doigt par les ligues anti-vaccinations. Cependant la baisse du nombre de personnes vaccinées qui assuraient la protection de la population a permis la résurgence de maladies qui avaient disparu et on pourra s’interroger sur le fait de mettre en balance l’intérêt individuel et le libre choix de vacciner ou non, dès lors que pour des motifs de protection de la population les vaccinations sont rendues obligatoires. L’auditoire pourra aussi poser des questions sur les bienfaits scientifiques des vaccinations quand la prévention est le seul moyen d’empêcher une affection contagieuse dangereuse. Un temps sera consacré aux questionnements éthiques suscités par la présentation du Dr Massip et qui seront discutés en groupes.

La question du « Transhumanisme » est largement présentée et discutée dans les médias et constitue ce qu’on pourrait appeler un sujet à la mode. Une clarification sur ce qu’il faut entendre par transhumanisme sera donnée par le Pr Goffi. En effet, nous sommes là dans le domaine des croyances et des peurs pour lesquels il convient du point de vue éthique d’essayer pour chaque citoyen de comprendre quels sont les enjeux et quels choix pourront être faits. La distinction entre ce qui est techniquement possible maintenant ou dans un avenir proche doit pouvoir s’appuyer sur des éclairages scientifiques qui pourront être débattus. S’il est possible d’accepter de repousser les limites de l’humain le Pr Goffi nous propose des stratégies pour prendre en main notre évolution et nous aider à distinguer de la science-fiction, les avancées scientifiques et techniques qui sont crédibles. Les différentes compétences de l’auditoire vont conduire à des questionnements éthiques et espérons-le à une clarification mais peut-être aussi à une complexité plus grande. Si l’on prend en compte la mondialisation des techniques, expériences, projets, programmes peuvent être mis en œuvre dans certains pays on peut s’interroger sur les inégalités d’accès à de tels programmes. La vision du philosophe nous aidera à faire la part de ce qui relève de l’idéologie et de ce qui pourrait être un bien commun. Les opinions personnelles et le résultat de nos discussions seront précieux.

Date : le 29 mars de 13h30 à 17h

Lieu : Faculté de Médecine, 37 allées Jules Guesde, Toulouse – Salle de Médecine Légale

AnimatriceAnne-Marie Duguet, Maître de conférences Émérite Inserm, UMR 1027 – Université Paul Sabatier, Toulouse.

Intervenants :

  • Dr Patrice Massip, Infectiologue, Professeur Emérite des Universités, CHU de Toulouse, Maladies infectieuses et tropicales
  • Pr Jean-Yves Goffi, Philosophe, Professeur Emérite, Université Grenoble Alpes, Laboratoire Philosophie, Pratiques et Langages, Grenoble


Programme

Fiche d’inscription (inscription gratuite mais recommandée)

Pour en savoir plus